Forces de l’ordre, serrurier et assurances, que faire après un cambriolage ?

À un moment donné, il est possible que vous soyez victime d’une effraction. En l’absence d’occupant, les malfrats en profitent pour s’introduire et casser la serrure de la porte d’entrée. Votre domicile est maintenant sans protection. Contacter un serrurier est primordial dans cette situation. Afin de récolter des indices sur l’identité des cambrioleurs, les forces de l’ordre devront par conséquent être averties. Le cambriolage devra également être avisé auprès de la compagnie d’assurance. Dans la panique, les victimes ne savent plus où donner de la tête. Pourtant, quelques démarches sont nécessaires pour surmonter cette épreuve.

Le mode de priorisation des alertes

Le cauchemar tant redouté est maintenant devenu réalité. Certaines victimes interviewées vivent le cambriolage comme un viol. Les gens font l’erreur de minimiser l’impact psychique de ce fléau. Après avoir subi un tel traumatisme, il faut penser aux priorités et commencer à entreprendre quelques procédures. La montée d’adrénaline et l’angoisse sont inévitables. Pourtant, ces démarches permettent aux victimes de retrouver un semblant de quiétude. Même s’il semble être normal de vouloir faire appel à un serrurier, il existe un ordre de priorité à respecter. Il ne faut pas laisser les malfrats s’en sortir impunément. Tout d’abord, les forces de l’ordre doivent être prévenues. N’hésitez pas une seconde à contacter la gendarmerie ou la police nationale.

L’intervention du serrurier

Lorsque les autorités publiques compétentes arrivent sur les lieux, ils effectueront un court interrogatoire. Ils feront ensuite une inspection et relèveront quelques empreintes suspectes et des indices potentiels. Une fois l’enquête terminée, la compagnie d’assurance est en mesure d’indiquer le répertoire des serruriers les plus compétents. Toute cette opération est nécessaire pour ne pas que le fléau se reproduise de nouveau. Le rôle du serrurier après un cambriolage est la remise à niveau des systèmes de sécurité des portes. Une nouvelle serrure doit être installée et un blindage de porte est recommandé. Selon la nature du contrat, les travaux de serrurerie peuvent être à la charge de l’assurance.

Le serrurier mandaté par l’assurance

L’expert commandité par la compagnie d’assurance est une personne de confiance. Il se chargera de réparer les dommages occasionnés aux serrures et portes. Il est primordial de se tourner vers un professionnel agréé plutôt que sur un prestataire l’ambra éventuel. Il est évident que le système d’ouverture de la serrure possède quelques lacunes. Le rôle du serrurier réside aussi dans l’accompagnement des victimes pour surmonter l’angoisse. Avec son expertise, il veillera à ce qu’un second cambriolage ne puisse plus se réaliser. Désormais, des dispositifs modernes permettent de nettement ralentir une tentative d’effraction. Une serrure renforcée et un blindage de porte laisse le temps aux occupants d’alerter la police. Puisque le coût des travaux est amorti par l’assurance, les victimes peuvent avoir l’esprit tranquille.

Pourquoi choisir une serrure multipoints pour protéger votre habitation ?
De quoi dépend la sécurité de votre porte d’entrée ?